POESIES

Idées vagabondes

 

Partons ensemble, bonne et tendre ingénue, car je me souviens d'une idée légère,
Que nous partagions un matin de printemps, d'un voyage et d'une route verte,
Plus calme que nos batailles, aussi lumineux que nos réveils d'amants.

J'ai l'envie que notre passion se promène sur nos traces de manants,
Et prenne goût aux sentiers, aux lisières et aux passages des charrettes.
Quoi que nous dise notre bonne et poussiéreuse morale, nous fuirons

Loin des vagues humaines qui font tanguer mollement nos horizons,
Et qui lassent nos heures et mènent nos corps endormis loin de l'enfance.
La Terre roulera, sans bruit, sous nos pieds abîmés et nos cœurs déchaînés,

Se tordront, de haut en bas, de collines humides et de creuses vallées.
Dans la chambre de nos escapades, les draps sentiront la Provence.
Partons ensemble, bonne et tendre jouvence, car je me souviens d'une idée légère.



09/10/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres