POESIES

Sans titre

Si je sens profondément les parfums du caché 

Autant que je vois clairement les couleurs nuancées.

Suis-je utile à ce monde ? 

 

Et si je me perds en moi-même, camouflé,

Fuyant les autres à chaque instant pour respirer.

Suis-je futile et immonde ?

 

Et si j'étais, hô étonnement, porteur des deux côtés,

Soufflant le chaud et le froid à vos personnalités.

Je serais sûr d'être hors de la file de votre ronde !

 

 



03/09/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres